PUBLICITÉ

Un candidat médicament antiviral à large spectre

MÉDECINEUn candidat médicament antiviral à large spectre

Une étude récente a mis au point un nouveau médicament potentiel à large spectre pour le traitement des infections causées par le virus Herpes Simplex-1 et peut-être d'autres virus chez les nouveaux patients et ceux qui présentent une résistance aux médicaments à partir des médicaments disponibles.

L'approche thérapeutique traditionnelle en médecine a toujours suivi le paradigme « un insecte, un médicament » dans lequel un médicament (ou des médicaments) ne cible qu'un organisme pathogène particulier dans le corps. Les chercheurs cherchent à adopter l'approche alternative d'un drogue qui pourrait cibler plusieurs bugs - large spectre médicaments qui peuvent cibler plusieurs organismes pathogènes. De nombreux antibiotiques à large spectre sont disponibles aujourd'hui et agissent contre un large éventail de bactéries et de champignons pathogènes. Ces antibiotiques à large spectre sont des médicaments puissants et flexibles qui peuvent non seulement être utilisés contre une grande variété de bactéries, mais pourraient également être utilisés pour traiter les infections bactériennes pour lesquelles la bactérie responsable n'a pas encore été identifiée. L'antibiotique à large spectre le plus courant est l'ampicilline qui peut attaquer une variété de souches bactériennes.

Semblable aux antibiotiques, à large spectre médicaments antiviraux aura une stratégie de ciblage de différents types de virus. En adoptant cette approche pour les antiviraux, les chercheurs doivent identifier diverses caractéristiques de l'hôte dont les virus « dépendent » pour leur cycle de vie. Les virus sont profondément différents des bactéries et puisque les virus détournent notre machinerie cellulaire, il est plus difficile de perturber la croissance virale sans perturber le fonctionnement des cellules humaines. Mais comme une variété de virus profitent de la même fonction hôte, un médicament antiviral à large spectre peut « priver » le virus de tout accès à la fonction hôte, tuant ainsi le virus, quel qu'il soit. De nombreux antiviraux ont échoué au fil des ans parce que les virus sont différents des bactéries car ils mutent beaucoup plus rapidement. Un médicament antiviral qui est développé après des années de travail a généralement une durée de conservation très limitée et ces antiviraux ont une portée d'attaque étroite pour commencer car ils n'attaquent qu'un virus. En 2018, les médicaments ne sont toujours pas disponibles pour de nombreux virus, par exemple Ebola. Un antiviral à large spectre puissant, sûr et viable pourrait cibler un mécanisme hôte et tuer une variété de virus.

Selon l'OMS, environ 3.7 milliards de personnes de moins de 50 ans dans le monde sont infectées par le virus herpès simplex 1 (HSV-1). Le HSV-1 est une infection virale contagieuse très courante qui persiste toute la vie même si elle est contractée pendant l'enfance ou l'adolescence. Ce virus infecte principalement la bouche et les yeux mais parfois aussi les organes génitaux. Comme la plupart des infections virales, elle se propage facilement et il est extrêmement difficile de la prévenir. Une poignée de médicaments de traitement disponibles pour ces infections réussissent dans une large mesure, mais le virus a émergé avec des souches résistantes aux médicaments, en particulier après une utilisation à long terme, car la plupart de ces médicaments suivent une approche thérapeutique commune.

Nouveau traitement pour l'infection à HSV-1

L'infection de l'œil peut être temporairement éliminée à l'aide de médicaments antiviraux disponibles, mais l'inflammation de la cornée - la couche externe du globe oculaire - persiste indéfiniment, entraînant d'autres affections comme le glaucome et la cécité due à une utilisation excessive de stéroïdes. Les médicaments actuellement sur le marché, appelés analogues nucléosidiques, empêchent le virus de produire une protéine qui est cruciale pour la réplication et la croissance du virus. Cependant, la résistance aux médicaments est un aspect important et les patients qui développent une résistance à ces analogues se retrouvent avec des options très limitées pour traiter l'infection à HSV-1. Dans une étude récente publiée dans Science Translational Medicine, les chercheurs ont identifié une petite molécule médicamenteuse qui élimine l'infection par le HSV-1 dans les cellules de la cornée en agissant très différemment des médicaments disponibles, ce qui en fait un médicament alternatif prometteur contre le HSV-1.

La petite molécule médicamenteuse – appelée BX795 – élimine l'infection dans les cellules cornéennes humaines (cultivées en laboratoire) et également les cornées de souris infectées. BX795 suit une nouvelle façon d'agir sur les cellules hôtes pour éliminer l'infection virale. Cette molécule est un inhibiteur connu d'une enzyme TBK1 qui est impliquée dans l'immunité de l'hôte, ou plus précisément dans l'immunité innée et la neuroinflammation. Il a été établi auparavant qu'un déficit partiel en TBK1 entraîne des troubles neuro-inflammatoires ou neurodégénératifs. Dans la présente étude, lorsque cette enzyme a été supprimée, l'infection virale a augmenté. Cependant, d'un autre côté, des concentrations plus élevées de BX795 ont été observées pour éliminer l'infection par le HSV-1 dans les cellules. BX795 agit en ciblant la voie de phosphorylation d'AKT dans les cellules infectées, bloquant ainsi la synthèse des protéines virales. HSV-1 est connu pour activer la voie AKT pour manipuler la synthèse des protéines et soutenir l'entrée et la réplication virales. Dans l'ensemble, des concentrations plus faibles de cette molécule étaient nécessaires pour éliminer l'infection par rapport aux analogues nucléosidiques. Aucune toxicité ou aucun autre effet n'était visible dans les cellules non infectées. Les auteurs déclarent qu'une version topique de la posologie a été utilisée dans les études et qu'ils sont en train de formuler une posologie orale similaire.

Le BX795 peut-il être utilisé pour cibler d'autres infections virales ?

La question importante à se poser est de savoir si une approche thérapeutique similaire peut être appliquée à d'autres infections virales critiques comme le HSV-2 (virus herpès simplex 2) ou même le VIH (virus de l'immunodéficience humaine). Étant donné que la plupart des virus suivent une voie commune pour se répliquer à l'intérieur d'une cellule hôte et que le BX795 cible cette voie, il peut s'agir d'un nouveau type d'antiviral à large spectre qui pourrait également être utilisé pour traiter d'autres infections virales. Par exemple, les infections par le virus du papillome humain (VPH) pourraient être ciblées de manière similaire en bloquant la phosphorylation d'AKT dans les cellules hôtes, ce qui est essentiel pour la propagation du VPH.

Il est crucial de traduire les études de laboratoire de médicaments à large spectre en tests sur les animaux. Notre corps est également rempli de virus bénéfiques (des billions peut-être) qui peuvent être essentiels à notre santé, y compris certains virus infectant les microbes et un antiviral à large spectre pourrait également priver ces bons virus. Néanmoins, d'autres antiviraux à large spectre sont nécessaires car la résistance aux médicaments devient un problème mondial et pour de nombreux virus, les médicaments ne sont pas disponibles. Cette découverte semble prometteuse pour les nouveaux patients ainsi que pour les patients qui ont développé une résistance aux médicaments disponibles. D'autres recherches peuvent établir le potentiel précis de cette nouvelle molécule médicamenteuse.

***

{Vous pouvez lire le document de recherche original en cliquant sur le lien DOI ci-dessous dans la liste des sources citées}

Sources)

Jaishankar et al. 2018. Un effet hors cible du BX795 bloque l'infection de l'œil par le virus de l'herpès simplex de type 1. Science Translational Medicine. 10 (428). https://doi.org/10.1126/scitranslmed.aan5861

Équipe SCIEU
Équipe SCIEUhttps://www.ScientificEuropean.co.uk
Scientifique Européen® | SCIEU.com | Avancées significatives de la science. Impact sur l'humanité. Esprits inspirants.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

- Publicité -

Articles les plus populaires

Culture Chinchorro : la plus ancienne momification artificielle de l'humanité

La plus ancienne preuve de momification artificielle au monde vient...

E‐Tattoo pour surveiller la tension artérielle en continu

Les scientifiques ont conçu un nouveau coffre plastifié, ultra-mince, 100 pour cent...
- Publicité -