PUBLICITÉ

La téléphonie mobile combinée à des appareils de diagnostic connectés à Internet offre de nouvelles façons de diagnostiquer, suivre et contrôler les maladies

INGÉNIERIE ET ​​TECHNOLOGIELa téléphonie mobile combinée à des appareils de diagnostic connectés à Internet offre de nouvelles façons de diagnostiquer, suivre et contrôler les maladies

Des études montrent comment la technologie des smartphones existante peut être utilisée pour prédire et contrôler les maladies infectieuses et non infectieuses

La demande et la popularité de smartphones est en augmentation dans le monde entier car c'est un excellent moyen de se connecter. Les smartphones sont utilisés quotidiennement pour toutes les tâches, petites ou importantes, car le monde les adopte de manière impressionnante. Étant donné que les smartphones sont utilisés dans plus ou moins tous les domaines de notre vie, il est évident qu'ils seront essentiels dans le système de santé à l'avenir. 'mHealth', l'application mobile dispositifs aux soins est prometteur et les smartphones sont déjà utilisés pour améliorer l'accès des patients aux conseils, aux informations et aux soins.

Campagne SMS pour le diabète

Une étude1 publié dans Innovations BMJ a évalué l'impact d'une campagne de sensibilisation par SMS (Short Message Service) sur le diabète. L'initiative « Be He@lthy, Be Mobile » lancée en 2012 visait à développer, établir et intensifier la prévention et la gestion des maladie à l'aide de téléphones portables. Depuis lors, il a été lancé dans 1 pays à travers le monde. Dans cet essai, une campagne SMS de sensibilisation régulière s'est concentrée sur les personnes qui s'étaient volontairement inscrites au programme gratuit « mDiabete ». Les participations à ce programme ont considérablement augmenté de 2014 à 2017. Dans cette étude menée au Sénégal, les participants ont reçu une série de SMS au cours des 3 mois auxquels ils ont répondu avec l'une des trois options - « intéressé par le diabète », « ont diabète» ou «travailler en tant que professionnel de la santé». L'efficacité de la campagne SMS a été évaluée en comparant deux centres – l'un qui a reçu la campagne et l'autre qui n'en a pas reçu – marqués respectivement centre S et centre P. Parallèlement aux soins habituels du diabète, des centres médicaux ont été dispensés.

Les SMS ont été envoyés au centre S de 0 à 3 mois et au centre P de 3 à 6 mois et l'HbA1c a été mesurée dans ces deux centres en utilisant les mêmes dosages. Le test HbA1c, appelé hémoglobine A1c, est un test sanguin crucial qui indique dans quelle mesure le diabète est contrôlé chez un patient. Les résultats ont montré une différence importante entre le changement de l'HbA1c de 1 à 3 mois de la campagne et l'HbA1c a encore évolué dans les centres S et P du 3 au 6 mois. Le changement d'Hb1Ac du mois 0 au 3 était meilleur dans le centre S par rapport à P. Ainsi, en envoyant des messages d'éducation au diabète par SMS, il y a eu une amélioration de la glycémie Contrôle chez les patients diabétiques de type 2. Cet effet a été observé de manière constante dans les deux centres et s'est même amélioré au cours des 3 mois suivant l'arrêt des SMS.

L'approche SMS est précieuse pour les pays à revenus faibles et moyens où il est autrement difficile de fournir des informations et de motiver les patients diabétiques car l'analphabétisme est un obstacle majeur. L'approche SMS est également rentable pour l'éducation thérapeutique car un SMS ne coûte que 0.05 GBP au Sénégal et la campagne coûte 2.5 GBP par personne. La messagerie texte peut être utile lorsque les ressources médicales sont rares et faciliter des échanges utiles entre les patients diabétiques et le personnel de santé peut atténuer le risque de complications liées au diabète.

La technologie des smartphones pour les maladies infectieuses en Afrique subsaharienne

Une critique2 publié dans Nature dirigé par l'Imperial College de Londres montre comment les travailleurs de la santé dans les pays à faible revenu, par exemple en Afrique subsaharienne, pourraient utiliser les smartphones pour diagnostiquer, le suivi et le contrôle des maladies infectieuses. Même dans ces pays, l'utilisation des smartphones est en augmentation et a atteint 51% à la fin de 2016. Les auteurs ont cherché à comprendre comment la technologie des smartphones peut être utilisée efficacement pour les soins de santé dans les zones rurales qui ne disposent pas de suffisamment de cliniques. Les smartphones pourraient aider les gens à se faire tester, à accéder aux résultats de leurs tests et à recevoir une assistance à domicile plutôt que dans un centre médical. Un tel arrangement permet aux gens de se sentir facilement et à l'aise pour s'occuper de leur santé, en particulier dans les régions rurales reculées et éloignées des cliniques. Les maladies infectieuses comme le VIH/SIDA sont considérées comme une stigmatisation dans de nombreuses sociétés des pays à faible revenu et les gens ont donc honte de se rendre dans une clinique publique pour se faire tester.

Établi technologies mobiles comme les SMS et les appels peuvent connecter les patients directement aux travailleurs de la santé. De nombreux smartphones ont des capteurs intégrés qui peuvent aider au diagnostic, comme un moniteur de fréquence cardiaque. Un smartphone dispose également d'une caméra et d'un microphone (via un haut-parleur) qui peuvent être utilisés pour analyser des images et des sons comme la respiration. Une technologie de test simple pourrait être connectée aux smartphones via USB ou par une méthode sans fil. Une personne pourrait facilement prélever un échantillon - par exemple via une piqûre d'épingle pour le sang - les résultats seraient numérisés à l'aide d'applications mobiles, puis envoyés aux cliniques locales pour être téléchargés dans une base de données centrale en ligne d'où un patient pourrait y accéder à partir d'un smartphone plutôt que de visiter le clinique. De plus, des rendez-vous de suivi virtuels pourraient être pris à l'aide de smartphones. En utilisant cette méthodologie alternative, les taux de dépistage des maladies peuvent certainement augmenter et avec seulement l'infrastructure existante. La base de données principale hébergeant les résultats des tests d'une région peut nous donner des détails sur les symptômes dominants qui peuvent aider à concevoir de meilleurs traitements. Il peut également nous avertir de toute épidémie future probable.

L'approche est cependant difficile car les auteurs déclarent que l'adoption des avancées technologiques peut améliorer l'accès aux tests, mais environ 35 pour cent de la population mondiale totale n'a pas accès aux téléphones mobiles. En outre, la sécurité et l'hygiène peuvent être compromises au domicile d'un patient par rapport à l'environnement stérile d'une clinique dans laquelle un agent de santé qualifié effectue la tâche. Lors de la constitution d'une base de données sur les informations des patients, la confidentialité et la confidentialité des données seront de la plus haute importance. Les populations locales des zones rurales doivent d'abord gagner en confiance et la foi est la technologie qui peut les motiver à lui faire confiance pour leurs besoins en matière de santé.

Ces deux études présentent de nouvelles méthodes de développement de stratégies et d'outils d'intervention de santé mobiles qui peuvent relever les défis rencontrés dans les milieux à faibles revenus et à revenus moyens.

***

{Vous pouvez lire le document de recherche original en cliquant sur le lien DOI ci-dessous dans la liste des sources citées}

Sources)

1. Wargny M et al. 2019. Intervention par SMS dans le diabète de type 2 : essai clinique au Sénégal. Innovations BMJ. 4 (3). https://dx.doi.org/10.1136/bmjinnov-2018-000278

2. Bois CS et al. 2019. Porter le diagnostic de santé mobile connecté des maladies infectieuses sur le terrain. Nature. 566. https://doi.org/10.1038/s41586-019-0956-2

Équipe SCIEU
Équipe SCIEUhttps://www.ScientificEuropean.co.uk
Scientifique Européen® | SCIEU.com | Avancées significatives de la science. Impact sur l'humanité. Esprits inspirants.

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

- Publicité -

Articles les plus populaires

Les antibiotiques aminosides pourraient être utilisés pour traiter la démence

Dans une recherche révolutionnaire, les scientifiques ont démontré que...

Fardeau de la maladie : comment le COVID-19 a affecté l'espérance de vie

Dans des pays comme le Royaume-Uni, les États-Unis et l'Italie, qui sont...

Traiter le cancer en restaurant la fonction du suppresseur de tumeur à l'aide d'extrait végétal

Une étude sur des souris et des cellules humaines décrit la réactivation de...
- Publicité -